Menu Fermer

Auteur/autrice : Bebert (page 2 of 2)

Les bisons recevaient Ancenis en terre montjeannaise.

Dimanche 12 mars,

Coup d’envoi 10h30

Les premiers bisons arrivent pour 9h suivi rapidement par les joueurs d’Ancenis.
Tout ce petit monde se retrouve autour d’un café avant l’entrée aux vestiaires.
Les 24 joueurs d’Ancenis se tassent dans l’un des vestiaires restants. Nous occupons le dernier avec nos 16 bisons présents. (match de footeux qui s’étalent, s’étalent…)
Bon esprit dans les vestiaires où la pression est sur les épaules du coach  qui compose une équipe sans pratiquement aucun avant. La compo est surprenante pour tous.

pilier qui arme son lancé en touche - rugby

10h30 coup d’envoi et les bisons prennent position en leurs terres face à de gaillards d’Ancenis.

L’étroitesse du terrain ne favorise pas les envolées des ailiers mais le jeu répété à l’entraînement se met tranquillement en place. Sur une sortie de ruck joué rapidement par Loïc, David Fontaine emmène la défense adverse avant de faire une passe intérieure pour Cyril qui casse deux placages et ainsi  s’envole vers l’en-but.
Bisons 5 / Ancenis 0.

Piqué au vif, Ancenis repart de plus belle et fait jouer ses avants puissants. Sur une touche dans 5 mètres, les avants adversaires nous pilonnent et sur un dernier mouvement, le 9 d’Ancenis plonge dans notre en-but.
Bisons 5 / Ancenis 5

Pas de panique chez les bisons et les deux jouent fort bien mais avant la pause sur une passe remise intérieure, Matthieu Matignon franchit la défense et on le retrouve pour aplatir.
Bisons 10 / Ancenis 5

Les bisons bien en ligne

2e période

Ancenis semble essoufflé et leur manque de patience dans le jeu se fait ressentir à l’avantage des bisons.
Les locaux déploient leur jeu et se créent des occasions sans score.

Ancenis en profite et sur un sursis d’orgueil, repart à l’attaque de nos 22, mais la défense des bisons est bien en place.
Et sur un énième mouvement collectif et un retour intérieur, mamat se voit marquer son deuxième essai du match.
Bisons 15 / Ancenis 5

Enfin, les visiteurs n’arrivent plus à faire parler leur jeu et l’énervement se fait ressentir. Beaucoup d’en avant et d’approximation des visiteurs permettent à la défense des locaux de s’imposer et sur un turn  over. Le 10 des bisons, fait parler son jeu de jambe et laisse sur le cul la défense d’Ancenis qui ne peut que regarder le joueur s’envoler pour le 4e essai des bisons.
Les 5 dernières sont à l’initiative d’Ancenis qui veut revenir au score, cependant la belle défense des bisons résiste.

Coup de sifflet final.

Bisons 20 / Ancenis 5
Bravo aux bisons présents, belle victoire avec la manière.

Les Rhinos de St Martin reçoivent les Bisons du PARC ; le match promet d’être engagé et bestial…

Malgré de petites averses, toutes les conditions sont réunies pour proposer aux joueurs et aux spectateurs présents un match intéressant. Le temps est doux pour un dimanche matin de février. Le terrain est accueillant sans être amoureux et les joueurs ont répondu largement à l’appel.

23 joueurs chez Saint Martin, soutenus par les Andécaves et 16 joueurs présents pour le PARC. Étant en nombre suffisant, certains adversaires viendront consolider le 15 du Bison.

Le match commence, les 2 équipes jouent proprement, malgré un ballon qui pourrait être glissant.
Ça se teste, se rentre dedans avec engagement mais c’est le 15 du PARC qui ouvre le score ou bout de 15 minutes de jeu grâce à un essai de Damien Chabrun.

Rapidement l’équipe de St Martin rend coup pour coup. L’un d’entre eux perce les défenses du PARC et “selon l’angle de vision de l’arbitre” est victime d’un plaquage haut à 5 m de la ligne d’en-but. L’arbitre n’a d’autre choix que d’accorder un essai de pénalité. Les deux équipes sont à égalité.

Malgré leur nombre et leur expérience, les joueurs de St Martin montrent les premiers signes de fatigue, d’autant plus que les Bisons se trouvent facilement et jouent dans le dos de la défense. Rapidement trois autres essais sont inscrits par Étienne Morel, David Fontaine et Matthieu Bénard sur des actions collectives.

À la mi temps, les deux équipes sont heureuses de souffler, et l’équipe du PARC a fait le break. Les consignes : ne pas se relâcher, mieux se baisser sur les plaquages et ENCORE marquer.

Le match reprend pour une très courte durée. Un joueur Andécave sur une dernière tentative de plaquage se blesse à l’épaule ; sans pouvoir empêcher Florent Gaufreteau de conclure une superbe action des 3/4 initiée par Micka. D’ailleurs nous espérons tous que ce n’est pas trop grave et qu’il s’en remettra bien.

The show must go on !!!

Malgré le blessé sur le terrain et les pompiers à son chevet le match reprend après une légère pause. Pour des raisons de sécurité (ne pas re-blesser le blessé), le terrain est diminué, et la ligne d’en-but de Saint Martin est ramenée aux 22 mètres.
Il n’en faut pas plus pour que le PARC inscrive un nouvel essai au large de Matthieu Matignon sur un beau mouvement collectif .
Le blessé est évacué le terrain retrouve alors ses dimensions et sur une percée David Fontaine vient sceller le sort du match.
Malgré les blessés, une épaule, un doigt cassé et autre, Saint Martin /Andécaves ne baisse pas les bras et s’approche de la ligne d’en-but du PARC de très près. Mais la défense et les sacrifices des joueurs du PARC repousseront les dernières tentatives de l’adversaire.

Le match se termine par une victoire 7 essais à 1 pour les Bisons du PARC. Efficacité, réalisme et ténacité résument le match.
Il est à noter que certains joueurs appliquent ces 3 valeurs avec 2 gr de potion magique dans le sang et sans se blesser.

Match plaisant à jouer, à arbitrer et à regarder.

Merci à tous. Prochain défi à domicile : Ancenis.

Bienvenue

Voici le nouveau site du club du PARC de Mauges-sur-Loire. Retrouvez les dates de nos prochains matchs ainsi que beaucoup d’autres infos.